rainbow-finance logo

Le rachat de crédits face à une perte d’emploi

Rainbow Finance » Le rachat de crédits face à une perte d’emploi

Les conséquences de la crise économique se font toujours ressentir à travers les nombreuses pertes d’emploi consécutives au ralentissement de la croissance (nulle au second trimestre 2011 en raison d’une baisse de la consommation et du crédit) où des familles doivent affronter un bouleversement financier, une chute de revenus. Pour faire face à cette situation, il existe plusieurs solutions, dont le rachat de credit.

Perte d’emploi et difficultés financières

Plusieurs raisons peuvent entrainer une perte d’emploi. Cette perte d’emploi peut survenir après que la société où vous avez travaillé ait fermé ses portes pour cause économique. Dans d’autres cas, le licenciement peut être la conséquence d’une compression de personnel ou d’une sanction disciplinaire, mais le résultat est à peu près le même pour vous si ce n’est le régime d’indemnisation. Et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Dans tous les cas, la perte d’emploi est également synonyme de bouleversement financier à cause d’une baisse de revenu qui est survenue pratiquement du jour au lendemain. Et pourtant, le ménage doit payer un loyer ou un crédit immobilier sans compter les différentes charges de la vie quotidienne.

Que la perte d’emploi concerne une personne ou un ménage, les difficultés financières sont toujours à l’ordre du jour à moins que celle-ci ou celui-ci n’ait souscrit à une assurance perte d’emploi pour couvrir ses mensualités de crédit, du moins durant un temps. Mais le cas est rare. Il est tout aussi rare que les ménages fassent des économies en prévision justement à ce genre difficulté. Et dans la plupart des cas, perte d’emploi ne rime pas seulement avec bouleversement financier, mais également avec stress. Ce dernier est surtout dû au remboursement des différents crédits en cours et des charges qui font alors exploser le budget. Face à tout cela, la solution semble être le rachat de crédits.

Perte d’emploi : le rachat de crédit pour éviter une situation de surendettement

Si le ménage fonctionnait initialement avec deux salaires, le restant peut être plus ou moins adapté à la nouvelle situation bien que cela semble être très difficile. Le cas le plus sévère en cas de perte d’emploi concerne les ménages qui fonctionnaient avec un seul salaire. Après la perte de ce dernier, la source de revenus est considérablement réduite puisqu’il ne s’agit plus alors que des indemnités Pole Emploi. Cette situation peut avoir des conséquences fâcheuses comme le surendettement à moins que vous n’ayez anticipé le licenciement.

Le rachat de crédits en cas de risque de chômage et de chômage.

Le regroupement de crédits n’est possible que si la nouvelle mensualité correspond à un taux d’effort, encore dénommé taux d’endettement mensuel, raisonnable évalué, selon les établissements de crédits spécialisés, autour de 40% du revenu pérenne du ménage (y inclus le loyer ou la mensualité du prêt immobilier conservé selon les cas). Il convient, en outre, que le « résiduel », c’est-à-dire le reste à vivre, après paiement de la nouvelle mensualité et du loyer ou du crédit immobilier, soit également suffisant en fonction de la composition du ménage (nombre d’enfants à charge notamment).

Le problème, c’est que les indemnités Pole Emploi ne sont pas pérennes et donc ne sont pas prises en compte.

Si le salaire restant dans le ménage est suffisant, en y ajoutant, le cas échéant, certaines allocations familiales et pensions alimentaires perçues et prises en compte en fonction de l’âge des enfants, le regroupement de crédits pourra être envisagé.

C’est pourquoi, les propriétaires sont souvent avantagés car le rachat de credit immobilier permet des durées d’amortissement très longue et est assorti de taux d’intérêt plus bas qui permettent d’abaisser davantage la mensualité.

Lorsque le seul salaire du ménage ne permet pas d’envisager un réaménagement de prêts, il convient alors d’anticiper le risque de perte du second emploi et, aux premiers signes avant-coureurs, telles que des informations alarmantes sur la conjoncture économique qui toucherait le secteur d’activité ou sur la santé financière de l’employeur, il serait sage de procéder à un rachat credit de précaution.

Si vous optez pour le rachat de crédit et que vous y êtes éligible, vous avez la possibilité de constituer une nouvelle trésorerie pour souffler jusqu’à ce que vous trouviez un nouvel emploi. En souscrivant au regroupement de crédit, votre financement sera constitué d’un montant destiné à rembourser l’en-cours de tous vos crédits en cours qui seront « fondus » en un seul, d’un financement supplémentaire (trésorerie), des différents frais de dossier et autres frais de garantie financière éventuelle. Le remboursement du total du financement sera par ailleurs étalé sur une plus longue durée, ce qui au final correspond à une faible mensualité mais, même avec un taux d’intérêt moindre, à une augmentation du coût total du crédit..

Article de la même catégories
Rachat de crédits immobiliers

Rachat de crédits immobiliers

Le rachat de crédits sous haute garantie De toutes les formules de rachat de crédits existantes sur le marché, c’est...

0 commentaires